Eva – Les collines de Bellechasse

Eva – Les collines de Bellechasse

19.95 $

31 en stock

(1 avis client)

On est au début du 20e siècle, et Eva va tout faire pour sauver l’enfant illégitime de sa petite sœur des griffes d’un curé sauté su’l crinque. Autour d’elle, il y a sa mère dénaturée, son père aimant, des voisins charitables, un docteur au lourd secret, un peddler coloré… pis un futur mari pas piqué des vers.
Ça fait que si vous êtes prêt à lire le roman d’une jardinière devenue conteuse, attachez vos tuques avec de la broche, on est partis!

Marthe xxxx

31 en stock

Catégorie :

Description

L’histoire que je vais vous raconter se déroule dans Bellechasse, ma terre natale.

Elle est faite de récits authentiques qu’on m’a contés entre deux plants de tomates ou en jasant sur la galerie. En gros, c’est l’histoire d’Eva, une belle grande fille, agressée dans sa jeunesse mais résiliente comme pas une.
On est au début du 20e siècle, et Eva va tout faire pour sauver l’enfant illégitime de sa petite sœur des griffes d’un curé sauté su’l crinque. Autour d’elle, il y a sa mère dénaturée, son père aimant, des voisins charitables, un docteur au lourd secret, un peddler coloré… pis un futur mari pas piqué des vers.
Ça fait que si vous êtes prêt à lire le roman d’une jardinière devenue conteuse, attachez vos tuques avec de la broche, on est partis!

Marthe xxxx

1 avis pour Eva – Les collines de Bellechasse

  1. carole

    j’ai rit, j’ai pleuré ,mais surtout j’ai comprit tout tout le parcourt de ses femmes gérer par des hommes d’église ma mère est décédé en mai 2019 à 94 ans elle m’avait conté qu’a son troisième enfants un petit bébé qui vomissait et qui perdait du poids, le médecin lui avait dit de ne pas s’acharner elle ne survivrait surement pas ,ma soeur est né en juillet maman chauffait le poêle ouvrait la porte du four et y déposait le bébé pour le garder au chaud la nourrissait avec l’eau de riz quelle coulait (ma soeur à aujourd’hui 69 ans et bien en forme ) le curé était venu la voir il lui avait demander si elle se refusait à son mari, alors ma mère qui n’avait pas la langue dans sa poche pour protégé ses enfants lui a répondu de partir avec les deux plus vieux le temps que je sauve ma fille ,le curé lui à répondu que ce n’était pas son rôle ,elle a ouvert la porte et lui a dit de sortir, il lui à dit quelle irait en enfer en traitant son curé de la sorte elle lui à répondu Dieu me voit et il me bénirait de me voir m’acharner a sauver ma fille, elle n’a pas eu la visite du curé de si tôt.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Go to Top